N’ayez pas peur d’être celui que vous voulez être

N’ayez pas peur d’être celui que vous voulez être

10 questions que vous devriez vous poser

Quelles sont vos réelles motivations ?

N’ayez pas peur d’être celui que vous voulez être, toutefois, ce n’est
pas un engagement militaire. Bien souvent, je me contente de la
façon dont ma vie est faite, mais bien sûr il est difficile de penser à
autre chose lorsqu’il y a de véritables questions à débattre.
Nous sommes tous envahis de problèmes, et honnêtement, cet
aspect des choses ne devrait pas nous troubler, ou même nous
empêcher de devenir celui que nous devons être ou rêvons
d’être. Nos aspirations d’enfants, devraient continuer à vivre en nous,
même si elles sont de courte durée ou aussi longtemps que
nous pouvons nous rattacher à nos rêves.
On dit souvent que l’on ne peut pas apprendre à un singe à faire des
grimaces… ne serait-ce pas plutôt : peut-on lui apprendre ?

  1. Qu’est-ce que je veux vraiment ?

        La grande question. Il y a tant de choses que nous voulons faire                   et nous disposons de si peu de temps.
        Trouver quelque chose qui vous convienne et vous plaise est
        un petit pas vers l’amélioration. La diligence est la clé pour
        savoir si cela vaut la peine.

                2. Dois-je vraiment changer ?

        La génération actuelle a adopté une toute autre définition de
        « soi », ou du moins, c’est ce que les enfants disent. Ayant des
        nièces et des neveux adolescents, j’ai appris qu’il y a des
        choses bien pires qu’ils auraient pu avoir mis à part l’acné ou
        peut-être même la promiscuité. Alors, comment pouvez-vous
        intégrer cela à votre vie ?
        Si l’histoire nous apprend une chose, c’est la vie que nous
        avons vécue. Essayez de voir si le style de fête des années
        soixante-dix plaira à la jeune génération. Toutefois, la danse
        fait toujours partie de la fête, il suffit d’observer les jeunes
        applaudir après que l’un d’eux ait feint s’être briser les
        articulations dans une démonstration de hip-hop.

               3.Quel en est le bon côté dans tout cela ?

        Avec tout ce qui se passe autour de nous, il pourrait nous
        sembler ne pas y avoir de lumière au bout du tunnel. Nous
        pouvons encore y voir quelque chose de positif sans un y jeter
        un œil analytique. Et s’il y a un train au bout du tunnel,
        profitez-en pour faire un tour et voir ce qui fait tourner le
        monde !

            4.Suis-je à l’aise avec ce que je fais ?

        Il y a toujours la solution de facilité et le droit chemin lorsqu’il
        s’agit de décider ce qui va de pair avec vos chaussures, un
        sac, une chemise ou toute autre chose. Il ne faut pas être un
        génie pour vous considérer comme quelqu’un d’unique, sinon
        nous allons tous être sur un même pied d’égalité dans tout ce
        que nous faisons. La variété fait surgir des questions très
        intéressantes et passionnantes qu’il faut expérimenter.

5   .Ai-je assez fait pour moi-même ?

        Avez-vous ou y a-t-il quelque chose de plus que vous voulez
        faire ? Le mécontentement, sous tous ses aspects, peut être
        dangereux à haute dose, mais en petite quantité, vous pourrez
        voir et faire les choses que vous n’avez jamais songé à faire.

             6.Ma position actuelle me satisfait-elle ?

        C’est une question injuste qui mérite toutefois une
        réponse ! Vous aimez le fait d’être un bon parent et aimant
        envers vos enfants, alors continuez sur la même voie. Vos
        enfants vous aimeront toujours. Il est de même pour la vie
        quotidienne !

             7.Suis-je attirant à l’égard du sexe opposé ?

        Je n’ai pas peut-être de réponse, mais cela ne signifie pas que
        je ne peux pas essayer. Que vous vous prenez en mains,
        changez la façon dont vous portez vos vêtements ou vos
        cheveux, ou même votre attitude à l’égard des gens, vous
        devez toujours vous rappeler que ce sera toujours à votre
        propre avantage.

              8.Combien pourrais-je avoir ?

        Je suppose que dans ce cas il ne s’agit pas du fait d’en avoir
        trop ou pas suffisamment, mais à quel point vous en avez
        vraiment besoin. Je voudrais avoir beaucoup d’argent, on ne
        peut pas nier cela, mais la vraie question est êtes-vous
        réellement prêt à travailler comme il le faut, pour en avoir ?

              9.Qu’est-ce qui me motive ?

        Qu’est-ce qui vous motive ? Vous devez trouver la réponse par
         vous-même. Il y a tant de choses qui peuvent rendre tout un
        chacun heureux, mais en choisir une s’avère être la partie la
        plus difficile. Ce n’est pas comme vous servir une portion de
       vos aliments préférés dans un buffet et c’est tout. Essayez-le
       donc à la pièce.

10.Qu’est-ce qui vous motive réellement ?

Alors ? Qu’est-ce qui vous motive réellement ? Il peut s’agir de
presque tout ce que vous avez toujours voulu être, mais dites vous
que le fait de réaliser que quelque chose est difficile à
atteindre, c’est abandonner avant même de
commencer. Gardez toujours en tête qu’un progrès personnel
n’est pas un changement physique ou philosophique que vous
avez à subir, mais c’est quelque chose que vous voulez
vraiment.

« Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ».

Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. »

John Lennon

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.